[lang_fr]Calogéro : Biographie[/lang_fr][lang_en]Calogéro : Biography[/lang_en]

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Calogero (Calogero Maurici) est un compositeur, musicien (notamment basse, guitare et claviers) et chanteur français, né le 30 juillet 1971, à Échirolles.

[/lang_fr]

[lang_en]

/>Calogero was born Calogero Maurici on July 30, 1971 in Échirolles, near Grenoble. He is a French pop-rock singer.

[/lang_en]

[lang_fr]

Calogero Maurici est né le 30 juillet 1971, à Échirolles, dans la banlieue sud de Grenoble. Ses parents étaient des immigrés siciliens.Il est marié à Hortense et est papa de deux filles, Nina (17 décembre 2003) et Romy (11 novembre 2006).

Il débute sa carrière à 16 ans avec un groupe Les Charts (formé avec Gioacchino, son frère et Francis Maggiulli un ami) avec qui il sort 5 albums (dont un double album live).
À cette époque, il n’affiche pas encore son vrai prénom mais signe « Charly ».
Le groupe réussit à percer (1987-1997) après avoir été remarqué par France Gall, compagne de Michel Berger.
Des différents albums des Charts se dégagent une ambiance douce et romantique qui baigne dans le son de l’époque synthé (new wave).

Après quelques années de galère, il sort son premier album solo Au milieu des autres avec le soutien d’artistes comme Pascal Obispo et Zazie dont il assure quelques premières parties sur scène.
Avec ce premier opus, Calogero commence à se faire connaître. Les débuts très prometteurs de l’artiste se font apercevoir, par la qualité de ses textes et une acoustique douce et porteuse.
En écoutant certains titres tels que « Je t’emmène où je t’aime », « Dire » ou encore « Un peu de vent dans l’oubli », on peut alors comprendre l’esprit artistique du chanteur.

Prenant le temps de créer, façonner, et écrire les textes et les musiques de ses chansons, Calogero, sort un album tous les 3 ans environ.
Il va connaître la consécration avec son deuxième album « Calogero » qui porte son nom.

Dans cet album, Calogero, révèle des chansons d’une sagesse et profondeur, ainsi avec des mélodies plus rythmées et dynamiques amplifiant ainsi la force intérieure de ses chansons.
Il passe dans cet album de chansons très tristes donnant une force et une ampleur incroyables aux textes (« A la gueule des noyés », « Juste un peu de silence ») à des chansons plus fantaisistes ( » En apesanteur », « Aussi libre que moi », « Tien an Men ») en gardant toujours les thèmes de l’amour, des relations humaines, de la vie.

Le succès est alors incontestable, Calogero enchaine les tournées, concerts, sessions privées, émissions TV. Malgré tout l’artiste préfère éviter les médias, interview, etc.
Après cette période intense, Calogero, se met en retrait le temps de se reposer et de commencer son 3e album.

L’album 3 arrive en 2004, fidèle à lui-même avec des chansons plus profondes comme « Si seulement je pouvais lui manquer », « Bienvenue », « Les hommes endormis », « Yalla ».

Calogero est élu par la profession « meilleur artiste masculin » aux victoires de la musique en 2004.

En 2005, Calogero entame une très longue tournée qui va se concrétiser par la sortie d’un album live « Live 1.0 ».
Cet album démontre les qualités scéniques de l’artiste et sa relation privilégiée avec le public.
Calogero reprenant ses plus grands succès en les reformatant dans une mélodie plus « rock » et « électrique » en fusionnant tous les instruments et en donne une ampleur plus élevé par l’utilisation de synthétiseur.

Son 4e opus, « Pomme C », sort en 2007.
Calogero part avec ses musiciens en Toscane (Italie) et enregistre son album au grand air dans une vieille maison de campagne délabrée. Il y amplifie le côté rock, donnant un caractère plus « brut » à ses chansons. Calogero aborde alors les thèmes du racisme, le temps, l’amour, la condition féminine.

Calogero est bassiste mais il joue également des claviers et de la guitare. Sa formation initiale s’est d’ailleurs faite à l’orgue. On remarquera également que sur son premier album solo, il ne joue que des guitares, sur les deux suivants, il joue l’intégralité des basses.
Les musiciens qui l’accompagnent régulièrement sur scène et sont présents sur l’album 3, sont Christophe Dubois à la batterie, Olivier Marly et Michel Aymé aux guitares et Mehdi Bennani au piano.
À noter que Francis Maggiulli, ex-Charts, a sorti deux albums solo depuis la séparation du groupe et qu’un troisième album est en préparation.

Gioacchino, le frère de Calogero est resté fidèle puisqu’il co-signe avec lui la plupart des titres. Il formait un groupe appelé Pure Orchestra avec Stanislas Renoult qui n’a jamais rencontré de franc succès.
Stanislas Renoult, qui signe d’ailleurs certains arrangements et directions de cordes pour Calogero, va entamer une carrière en solo avec un premier album à venir.

Souvent en collaboration avec son frère, Calogero a composé des titres pour Florent Pagny, Hélène Ségara, Ismaël Lô, Pascal Obispo, Jenifer, Julie Zenatti, Patrick Fiori, etc. ainsi que pour la comédie musicale les Dix Commandements. Il avoue lui même ne pas composer dans l’optique de partager mais que ce sont les titres qu’il ne voit pas dans sa propre discographie qu’il « offre ».
Après la séparation du groupe, Les Charts paraissaient sous le nom « Calogero Bros » et poursuivaient la collaboration entre les 3 ex charts, Calogero, Gioacchino et Maggiulli pour le compte d’autres interprètes.

Calogero n’écrit aucun des textes de ses albums. Les noms qui reviennent régulièrement pour signer les textes de ses albums sont Lionel Florence, Patrice Guirao, Alana Filippi, Raphaël, Julie D’aimé, Zazie, etc.

Calogero évolue dans un style musical qu’il qualifie lui même de pop-rock :
« J’ai toujours autant écouté Barbara et William Sheller que les Cure et les Who ».
Son influence Rock est d’ailleurs avérée avec une grande admiration pour Paul McCartney. Il est nécessaire de mentionner aussi l’attirance de Calogero pour la musique des Beatles (on mentionnera un duo télévisé avec The Rabeats) et pour Paul McCartney, qu’il imite bien volontiers en jouant de la même basse que lui (basse Hoffner Violin) et du répertoire duquel il a emprunté la chanson « Live And Let Die » maintes fois chantée sur scène en 2001-2002.

Entre son premier album solo et sa dernière tournée, le style musical évolue sensiblement vers un rock plus percutant. Les nappes synthétiques et autres sons « artificiels » ont en grande partie laissé place aux guitares pures ou solos de basse.

Calogero participe également à de nombreuses œuvres caritatives. On le retrouve dans les Enfoirés, il a participé au collectif Noël Ensemble en 2002, il a chanté pour le Sidaction avec son amie Jenifer et récemment, il a participé au single Douce France, cause menée par Marc Lavoine dans le but de combattre la discrimination et d’aider les jeunes à trouver du travail.

Récompenses

NRJ Music Awards :
Meilleur artiste masculin francophone (2004)
Meilleur groupe/duo francophone (2005) avec Passi pour Face à la mer
Victoires de la musique :
Artiste interprète masculin de l’année (2004)
Chanson originale de l’année (2005) pour Si seulement je pouvais lui manquer
Grand Prix de l’UNAC :
Chanson de l’année pour Prendre racine (2004)
Prix Radio France :
Meilleur artiste de l’année (2001)

Discographie

1999 : Au milieu des autres
2002 : Calogero
2004 : Calog3ro
2005 : Live 1.0
2007 : Pomme C

On peut également trouver quelques titres inédits notamment dans la compilation Sidaction ou sur le single « Si seulement je pouvais lui manquer » ainsi que dans le programme distribué lors de sa tournée.Le programme de sa dernière tournée est un livret au format 24×24 cm de 20 pages.
On peut y découvrir des photos inédites mais aussi et surtout un single inédit : « Caravan Petrol » (N.Salerno/R.Carosone). La reprise a été enregistrée spécialement pour l’occasion par Calogero et son père, Giacomo.

Calogero se consacre actuellement à la préparation de sa prochaine tournée qui débutera à Lille le 6 novembre 2007 pour finir à Pau le 31 mai 2008
. Auparavant, il aura joué trois soirs (26, 27 et 28 octobre) à l’Européen devant ses fans les plus avertis.

Ecoutez Calogero sur 121 web Radio !

[/lang_fr]

[lang_en]

By the age of six Calogero had already taken an interest in music.
He quickly learned to play several instruments, including the flute, piano and bass, and in 1986 became the lead singer and song-writer for a band called Les Charts, that he started together with his brother, Gioacchino, and a childhood friend, Francis Maggiulli.
Between 1989 and 1997, Les Charts released 5 albums : L’océan sans fond (1989), Notre monde à nous (1991), Hannibal, (1994), Acte 1 (1995), and Changer (1997).

As the band began to lose its momentum, Calogero decided to launch himself as a solo artist and gathered important connections by writing songs and collaborating with already popular artists, such as Zazie and Pascal Obispo. The latter helped produce Calogero’s first solo album « Au milieu des Autres » (2000).

His second album, CALOGERO (2002) was a huge success with the hit singles « En apesanteur », « Aussi libre que moi », « Tien an men » and « Prendre racine ».

Finally, in 2004, Calogero released 3, featuring « Face à la mer » a duet with French rapper Passi and several other top singles such as « Yalla » and « Si seulement je pouvais lui manquer ».

Calogero’s moving lyrics and frail, tender voice have made him one of France’s top pop/rock singers.

Calogero has released his fourth studio album « Pomme C » on 12 March 2007.

Listen to Calogero on 121 Web Radio !

[/lang_en]

About the Author