[lang_fr] Clouman : Biographie [la vraie] [/lang_fr][lang_en] Clouman : Biography [The True one] [/lang_en]

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 4,33 out of 5)
Loading...

[lang_fr]
« De son vra nom, Gilel Pernoud… Clouman n’a jamais fait de musique (et pourtant sa mère a bien essayé mais il ne voulais pas et elle a préféré abandonner, misère….) et n’a donc aucune formation musicale!

Pourtant la musique a compté dans sa jeunesse comme tous les jeunes.

clouman.jpg

Bercé par la mouvance rock progressif post hippique : Génésis, Pink Floyd, Ange, ELP, Gérard MANSET, Yes, etc…, attiré de temps en temps par les saturations de Led Zeppelin et AC/DC, … et baigné en France des premiers Sardou : c’est qu’il aimait chanter le pauvre, mais pas ses copains et son entourage.

Il faisait ses premiers pas de scène à chaque réunion de famille où il interprétait « le pape a dit » d’Eddy Mitchel, c’était le seul moment où on ne lui demandait de ne pas se taire!

Il fait des études normales, et pour son bac sa mère lui offre un premier clavier sur lequel il apprend avec des méthodes à taper des accords pour s’accompagner au chant. Il rentre à l’école vétérinaire où avec des copains, il monte un groupe les « Wolf Balls Boys » (« garçons aux couilles de loup », … je dirais des jeunes loups, voire même des louveteaux)! Bon, là aussi, il n’a droit de chanter (ou plutôt crier) que « twist & shout » (la reprise des Beatles), car il chante (d’après les copains) toujours faux!

Pour ses compos, la plupart sont refusées par le groupe car trop trash-violente (c’est l’époque rebelle de clouman) et le groupe ne gardera que « je suis à vomir », une chanson tendre et poétique pour laquelle le groupe aura eu droit à une fermeture de rideau pour les empêcher de chanter dans un gala musical étudiant à Paris.

Comme un « calimero », clouman laissera tomber ses ambitions de chanteur et passera son concours pour devenir vétérinaire.

Pour la réussite de son examen, ses parents lui offre un clavier piano clavinova qui va l’accompagner même au sein de sa clinique, une fois installé dans son métier.

Vous l’aurez compris, pendant 15 ans, clouman tape sur son clavier, chante et compose … quand il est tout seul! Pendant ces 15 années, il va lancer un nouveau sport en France, le canicross (une course avec son chien, on ne rigole pas, c’est très sympa et il participe toujours au site suivant – si vous aimez courir et que vous avez un chien : canicross.com). Il va se marier avec une femme « de la nature » et vivent isolé dans la forêt avec une vrai ménagerie, … type « la petite maison dans la prairie », (n’oubliez pas de chantonner en imaginant la vie de Clouman – par contre, il coupe le bois beaucoup moins bien que Charles INGALS)!

Et puis, un jour, à l’approche de la quarantaine, sa femme lui offre un vrai piano, et l’inscrit avec le prof de piano du village. De plus, elle le supplie de prendre des cours de chant (c’est vrai que çà change tout!). Et puis le Macintosh, son univers informatique, se lance dans la musique et les logiciels « faciles » d’accès (propre à Mac) : enfin, il monte à 40 ans son groupe tout seul avec son mac, son clavier et son micro, il réalise son CD de maquettes qu’il distribue tant qu’il peut. Comme prévu, les majors lui renvoient des photocopies du genre « …correspond pas avec la politique artistique… », les copains trouvent sympa ou marrant (c’est rarement bon signe quand on dit que le cd est marrant!), il met ses chansons sur des sites de musique libre (avec des critiques du type « c’est niais et joué sur un bontempi », d’autres plus gentilles) mais la persévérance à faire connaître ses maquettes lui a au moins permis l’essentiel : trouver deux musiciens trop sympa, pas grosse tête, hypertalentueux, qui osent se lancer dans l’aventure Clouman, il n’en revient pas lui-même, et si c’était un signe du ciel??

cloulance.png

Ensuite pendant un an, tout s’enchaine : enregistrement tous les jeudi soir jusqu’à point d’heure (voir les têtes sur les making-of), entre les bugs informatiques et le talent des deux musiciens (Richard VECCHI et Christian MORFIN), entre les cafés et tisanes et les prises à répétition, et pour finir la mise en collaboration de tous ceux qui l’entourent : sa femme, ses filles, ses copains, ses voisins, voilà un CD réalisé avec deux principes : l’enthousiasme et l’authenticité!

A vous de le découvrir !

Pour tout savoir sur ce diable de Clouman… Et découvrir la biographie [ la fausse] SUIVEZ LE GUIDE !

/[lang_fr]

[lang_en]

Sorry but there is no english version avaliable :-(

cloulance.png

Thanks for translations :-)

/[lang_en]

About the Author