[lang_fr]The Stray Cats: Biographie[/lang_fr][lang_en]The Stray Cats: Biography[/lang_en]

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

[lang_fr]

The Stray Cats est un trio de rockabilly formé de Brian Setzer au chant et à la guitare électrique, de Slim Jim Phantom à la batterie et de Lee Rocker à la contrebasse.

[/lang_fr]

[lang_en]

The Stray Cats are a rockabilly band formed in 1979 by guitarist/vocalist Brian Setzer (Bloodless Pharaohs/Brian Setzer Orchestra) with school friends Lee Rocker (born Leon Drucker) and Slim Jim Phantom (born James McDonnell) in the Long Island town of Massapequa, New York.

[/lang_en]

[lang_fr]

Formé à New York en 1980 sous le nom de « The TOMCATS », les Stray Cats décident devant l’indifférence de leurs compatriotes de s’expatrier à Londres. Après quelques mois de vaches maigres, leur concert plein d’énergie ou Lee Rocker escalade sa contrebasse et Slim Jim Phantom sa batterie limitée au strict minimum, commencent a attirer l’attention des journalistes et des maison de disque. Ils enregistrent un premier single avec Dave Edmunds. L’Angleterre, lassée des Nouveaux Romantiques est à la recherche d’une nouvelle mode musicale et s’enflamme soudain pour le Rockabilly énergique du groupe. L’Europe suit bientôt et le premier album qui sort en 1981, toujours produit par Dave Edmunds permet aux Stray Cats de passer l’été au sommet des Hit-parade. Une vague Rockabilly submerge alors l’horizon musical et de nombreux groupes apparaissent dans le sillage de leur succès.

Conscient des limites du genre dans lequel ils ne veulent pas rester prisonniers et fidèles à leurs goûts variés, le groupe enregistre la même année un disque plus Rythm’n’Blues que purement rockabilly. C’est l’album Gonna Ball. Bien que généralement bien accueilli par la critique, le public ne suit pas et il marque un retrait commercial pour le groupe. Les Cats tentent de percer aux États-Unis où sort en 1982 un album compilé des deux premiers et appelé ‘’Built for speed’’ qui est plutôt bien accueilli.

Vu le peu de succès de leur timide aventure en dehors du standard, le groupe enregistre et sort en 1983 un troisième album ‘’Rant n’ Rave’’ qui est un retour aux canons Rockabilly. Malheureusement la mode est passée et le succès ne venant plus le groupe se sépare en 1984… Lee Rocker et Slim Jim sortent deux albums en 85 et 86 associés à Earl Slick. Puis entre les retrouvailles avec les Stray Cats ils s’essayent chacun de leur côté à une carrière solo. Lee Rocker sous son nom sortira plusieurs albums ,Slim Jim quant à lui au sein de différentes formations ne rencontre pas vraiment de succès… Il participera par exemple à l’album solo de Lemmy Kilmister de Motörhead. Brian Setzer, part pour une carrière solo, en raison surtout d’un besoin de s’entourer de plus de musiciens, pour jouer ses futurs compositions… Un premier album voit le jour en 1986 « The Knife feels Like Justice » qui malgré sa grande qualité ne rencontre qu’un léger succès Outre-Atlantique. Suit en 1988 « Live Nude Guitars » un album très intéressant mais ou le style musical d’une chanson à l’autre peu dérouter certains. En 1994,Brian Setzer à mûrit son vieux rêve de former un Big Band « the Brian Setzer orchestra » où entouré d’une section cuivre il sort son premier album « The Brian Setzer Setzer Orchestra » plutôt swing jazzy puis sort en 1996 Guitar Slinger plus orienté swing rock . Enfin en 1998, il remporte deux grammy awards avec son album « Dirty Boogie » vendu à plus de deux million et demi d’exemplaire !!! Cette fois avec cet album pur swing Brian Setzer renoue avec le succès 25 ans après l’époque des Stray Cats. Sort ensuite en 2000 « Vavoom » toujours dans la même lignée. Il sort encore deux opus avec son Big Band, en 2002 « Boogie Woogie Christmas » et en 2005 « dig That Crazy Christmas » ces deux derniers constitués en partie de reprises de standard de chansons de Noël. Dans le même temps, Brian Setzer sort en 2001 sous le nom « Brian Setzer ’68 Comeback Special » un opus ou entouré d’un contrebassiste et d’un batteur (dans l’esprit des Stray Cats) il rend hommage au « King Elvis » en référence au retour d’elvis sur la scène en 1968 dans un show époustouflant !!! Brian Setzer reprendra jusque la fameuse tenue cuir noire du king… Les compositions quant à elles sont très rock and roll !!! En 2003 sous le nom Brian Setzer il sort un autre album très rock  » Nitro Burnin’ Funny Daddy » toujours entouré d’un batteur et d’un contrebassiste. Enfin,en 2005, il reprend dans l’album « Rockabilly riot » des standards des années 50 et 60 du label » Sun Records »,toujours entourés d’un batteur, un contrebassiste et d’un pianiste.

Les Stray Cats se reforment quant à eux de manière épisodique, par exemple lors de l’été 2004 pour une tournée en Europe.

Les Stray Cats restent l’exemple type d’un groupe rock au potentiel important malheureusement enfermé par le marché et l’industrie du disque dans un style restrictif par un phénomène de mode. On peut se permettre de rêver et de se demander ce dont ils auraient été capables si les chemins ouverts sur le deuxième album avaient pu être suivis.

Leur titre (rock this town) à été adapté au jeux vidéo Guitar Hero 2 en 2006.

Discographie :

Stray Cats (1981)
Gonna ball (1981)
Built for speed (1982)
Rant n’ rave (1983)
Rock Therapy (1986)
Blast off (1989)
Let’s Go Faster (1990)
Choo Choo Hot Fish (1992)
Original Cool (1993)

De nombreux albums live ou de compilation sont sortis depuis la separation, dont:

Runaway boys (1997)
Live From Europe (2004)

Ecoutez Stray Cats sur 121 web Radio !

[/lang_fr]

[lang_en]

Formation and rapid UK success

The group, whose style was based upon the sounds of Sun Records artists from the 1950s and heavily influenced by Bill Haley & His Comets, had little initial success in the New York music scene, and had to move to England before they saw any success at all within the nascent rockabilly revival there. The group had several hit singles in the UK and the U.S. during the early 1980s.

After a gig in London, Stray Cats met producer Dave Edmunds, well known as a roots rock enthusiast for his work with Rockpile and as a solo artist. Edmunds offered to work with the group, and they entered the studio to record their self-titled debut album, Stray Cats, released in England in 1981 on Arista Records. They were popular immediately, scoring three straight hits that year with « Runaway Boys », « Rock This Town, » and « Stray Cat Strut. »

Return to the U.S.

The follow-up to Stray Cats, Gonna Ball, was not as well-received, and was stung by the negative reviews. Stray Cats returned to the United States, signed with EMI America, and in 1982 released Built for Speed, a combination of their earlier LPs. « Rock This Town » and « Stray Cat Strut » hit the top of the American charts thanks to MTV airplay. The follow-up, Rant N’ Rave With The Stray Cats, was almost as successful.

Helped by extensive airplay on the newly-launched MTV, « Rock This Town » and « Stray Cat Strut » both hit the American Top Ten, over a year after their British chart peaks. As a result, Built for Speed was a left-field smash, and Stray Cats was seen as an avatar of retro style. Their second American album, Rant N’ Rave With The Stray Cats, appeared in 1983 and produced another Top Ten hit in « (She’s) Sexy + 17, » as well as a minor Top 40 entry in the doo wop-styled ballad « I Won’t Stand in Your Way. »

Break-up and subsequent reunions

Personality conflicts began to emerge in the ways that the individual members handled their new-found success; Phantom married actress Britt Ekland, while Setzer made guest appearances with stars like Bob Dylan and Stevie Nicks and became the concert guitarist for Robert Plant’s Honeydrippers side project. In late 1984, Setzer broke up the band amid much bad blood.

Rocker and Phantom formed a trio called Phantom Rocker & Slick (the « Slick » being former David Bowie guitarist Earl Slick), while Setzer went on to a solo career, exchanging his rockabilly focus for a more wide-ranging roots rock/Americana sound on albums such as 1986’s The Knife Feels Like Justice.

In 1986, Stray Cats got back together in Los Angeles, and recorded the covers-heavy Rock Therapy, which sold poorly. In 1989, they reunited once again for the album Blast Off, which was accompanied by a tour with Stevie Ray Vaughan. No longer with EMI America, they entered the studio with Nile Rodgers for the lackluster Let’s Go Faster, issued by Liberation in 1990. 1992’s Dave Edmunds-produced Choo Choo Hot Fish also attracted little attention, and after another covers album, Original Cool, the group called it quits again.

However, after a dozen years apart, Stray Cats reunited for a month-long tour of Europe in 2004. A live album culled from those concerts, Rumble In Brixton, included one new studio track, « Mystery Train Kept A Rollin’. »

As of August 2007, they are currently touring the USA with ZZ Top and The Pretenders.

Band members’ follow-on careers

Stray Cats have reunited periodically for live performances.

Setzer is still part of his 1990s swing-revival band The Brian Setzer Orchestra. Rocker and Phantom went on to form Swing Cats as well as releasing some solo material. Slim Jim Phantom also plays the drums in another rockabilly band 13 Cats, as well as the Rock and Roll band The Head Cat with Lemmy (Motörhead) and Danny B. Harvey (13 Cats)

Brian Setzer has played a number of Gretsch guitars in various stages of modification and customization throughout his career including a signature model produced by Gretsch in the 1990s.He has Seven Grammy nominations.

They were inducted into the Long Island Music Hall of Fame on October 15, 2006.

Discography

Albums

Stray Cats (1981)
Gonna Ball (1981)
Built for Speed (1982)
Rant N’ Rave with the Stray Cats (1983)
Rock Therapy (1986)
Blast Off! (1989)
Let’s Go Faster! (1990)
Choo Choo Hot Fish (1992)
Original Cool (1993)
The Swing Cats (1996)
Greatest Hits (2000)
Rumble in Brixton (2004)

Singles

1980 « Runaway Boys » – #9 UK
1981 « Rock This Town » – #9 UK
1981 « Stray Cat Strut » – #11 UK
1981 « The Race Is On » – #34 UK
1981 « You Don’t Believe Me » – #57 UK
1983 « (She’s) Sexy And 17 – #29 UK
1989 « Bring It Back Again » – #64 UK

Listen The Stray Cats on 121 Web Radio !

[/lang_en]

About the Author