The Many Moods Of… Samia Farah chroniqué dans Mondomix !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Il y a une dizaine d’années, Samia Farah, chanteuse française d’origine tunisienne, marquait les esprits de quelques aficionados avec un opus travaillé en partie avec Adrian Sherwood et Skip McDonald.

Sa voix trainante, alanguie, se fondait délicieusement aux ambiances dub hors format du duo.

logo1

Prolongeant sa collaboration avec le gourou de l’hybrid-dub (Sherwood), elle revient avec ces « Many Moods » qui en disent long sur l’univers, ou plutôt les univers de la chanteuse.

Car si le dub transcende cet album dans ses grandes largeurs, Samia flirte aussi du bout des lèvres ou plus goulûment avec le jazz et la soul.

Sa plume ne s’interdit rien, pas même les double sens.

Quand, en ouverture de l’album, elle fredonne l’air de rien : « rien sans rien, et rien n’est gratuit… », Samia ne se contente pas de tirer les oreilles des fossoyeurs d’un vieux modèle économique : elle souligne aussi la force de son exigence.

SQ’

the-many-moods-of-samia-farah

About the Author